dimanche 17 mars 2013

Nos étoiles contraires, de John Green

- Je suis amoureux de toi, a-t-il dit à mi-voix.
- Augustus.
- C'est vrai, a-t-il dit en me regardant, et j'ai vu ses yeux se plisser. Je suis amoureux de toi et je ne suis pas du genre à me refuser le plaisir de dire des choses vraies. Je suis amoureux de toi et je sais que l'amour n'est q'un cri dans le vide, que l'oubli est inévitable, que nous sommes tous condamnés, qu'un jour viendra où tout ce qu'on a fait retournera à la poussière, je sais aussi que le soleil avalera la seule terre que nous aurons jamais et je suis amoureux de toi.
- Augustus, ai-je répété, ne sachant pas quoi dire d'autre.



Présentation de l'éditeur, Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Pourquoi ce livre? 
Avant même sa parution en France, ce livre faisait déjà parler de lui grâce à celles et ceux qui avaient pu le lire en VO. Et les premières chroniques en ligne faisaient état d'une histoire à ne manquer sous aucun prétexte. Alors j'ai attendu - pas si longtemps en vérité - que ce livre parvienne entre mes mains pour découvrir ce que tout le monde qualifiait de "meilleur roman 2012" (pour reprendre le Time magazine). 

John Green ou l'art de manier un thème difficile avec le sourire!
Enfin un livre où le but n'est pas de vous émouvoir sur la maladie, mais sur l'histoire d'amour entre Hazel et Augustus, deux jeunes adolescents avec une infinie limitée.
Alors que l'un se sait condamné l'autre lui apprend à profiter de chaque instant. 


Si je devais vous convaincre de lire une histoire qui a pour personnages principaux deux cancéreux, je vous dirais d'emblée que j'ai passé plus de temps à rire qu'à pleurer, ce qui est justement le cas dans "Nos étoiles contraires". En effet, pas question de tomber dans le patos et le larmoyant avec cette histoire d'amour. Car si l'auteur ne vous cache pas les aléas de la maladie sur le quotidien de nos deux héros, il apporte deux touches originales : 1) les métaphores d'Augustus et 2) l'humour un brin cynique d'Hazel.

Pas de faux semblant ici, on n'essaye pas d'oublier la maladie, on fait simplement avec, comme une donnée supplémentaire dans une équation, mais sans pour autant s'arracher les cheveux pour la résoudre. 

Et la magie opère en regardant Hazel et Augustus goûter aux joies et aux caprices de l'amour, comme n'importe quels adolescents à une prothèse et une bouteille d'oxygène près. Et comme n'importe quelle histoire d'amour issue de n'importe quel livre, rien n'est jamais simple! Hazel, qui se sait condamner, ne veut pas devenir une grenade et en particulier pour Augustus, en rémission depuis que la maladie a emporté une de ses jambes. Toutefois, ce jeune garçon, qui a plus d'une corde à son arc, ne va pas baisser les bras si facilement en mettant tout en oeuvre pour s'attirer les grâces de sa belle. 

Ainsi, il décide de lui offrir ce qui lui manque dans sa vie: un projet concret doublé d'un voyage! Un voyage contre le temps à la découverte de l'amour et des joies que la vie est en mesure de lui apporter. Et qui m'a réjouit au-delà de mes espérances!

Je m'étais armée de courage avant de lire ce livre, m'apprêtant à pleurer du début à la fin, alors que les larmes ont fait leur apparition dans le dernier tiers de la lecture, nous offrant malgré tout une histoire bouleversante et pleines d'émotions contraires à l'instar de leurs étoiles...

Publié aux Editions Nathan, le 21 février 2013, 331 pages, 16,50€




6 commentaires:

  1. Une copine le lit en ce moment, elle aime beaucoup !

    Lulubel

    RépondreSupprimer
  2. Encore un de mes coups de coeurs >.< J'ai été bouleversée par ce livre ! Comme toi j'ai beaucoup ris et pleuré vers la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ que de bons livres en ce moment!

      Supprimer
  3. *soupir* John Green. Un des meilleurs auteurs de ma bibliothèque. Je ne sais pas si tu as lu d'autres de ces ouvrages, mais sincèrement cet auteur est un maître ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non du tout, mais j'ai entendu beaucoup de bien concernant "Où es-tu Alaska?" faut vraiment que je m'y essaye un de ces jours;

      Supprimer